IMG_1789

 

En prenant connaissance de la lettre envoyée le 2 octobre par l'association Librevent à tous les candidats et candidates au Parlement jurassien, nombreux et nombreuses sont ceux et celles qui on eu un sursaut, pour ne pas dire plus !

En effet, le projet de révision de la fiche du Plan directeur cantonal relative à l'énergie éolienne l (3 parcs éoliens à mettre en place d'ici 2035) a été présenté à la presse le lundi 28 septembre seulement. L'association Librevent, opposée à toute implantation d'éoliennes sur le territoire des Franches-Montagnes, interpelle les candidat-e-s au Parlement en les OBLIGEANT à prendre position, par OUI ou NON, sur le projet du Gouvernement qui vient de lancer la consultation qui durera jusqu'au 15 décembre.

Pire: celui ou celle qui ne répondra pas d'ici au 10 octobre sera considéré-e comme étant favorable au projet du Gouvernement

"Sans réponse de votre part, nous considérerons que votre position est favotable à notre question"

Je trouve personnellement - mais je ne suis pas seul-e à le penser - que la démarche est inadmissible et répréhensible, voire passible de dénonciation en cas de publication de noms de personnes n'ayant pas répondu, volontairement, par oubli ou en raison d'une absence pour cause de vacances... De telles méthodes s'apparentent au bas mot à de la contrainte!

Il est intéressant de savoir que Jean-Daniel Tschann, candidat PCSI au Parlement et président de Librevent "ne voit rien d'anormal dans ce courrier et le trouve PARFAIT" selon un message qu'il m'a envoyé ce jour ! Dont acte...

Personnellement, je ne donnerai pas suite au chantage de l'association Librevent ! J'espère que les autres candidats et candidates, tous partis confondus,  en feront de même.